Culture et Développement » Accueil » 3 appels à artistes pour des festivals africains

3 appels à artistes pour des festivals africains

© Dak’Art

Trois appels à artistes sont actuellement ouverts pour participer à des festivals africains : Ouaga Film Lab, Sauti Za Busara et Dak’Art.
Ouaga Film Lab
Ouaga Film Lab est un laboratoire de développement et de coproduction cinématographique en Afrique de l’Ouest. Né à l’initiative d’un collectif de producteurs, réalisateurs, critiques de films et consultants culturels basés, sa deuxième édition se déroulera du 18 au 23 Septembre 2017 à Ouagadougou (Burkina Faso). L’appel à films est ouvert jusqu’au 10 juillet 2017. Soumettre votre projet sur le formulaire de candidature et retrouvez le règlement de l’appel en ligne.
Les objectifs de Ouaga Film Lab sont de :
  • Renforcer la compétitivité des réalisateurs et producteurs des pays de l’Afrique de l’Ouest pour les différents grands laboratoires internationaux ;
  • Faciliter leur accès aux fonds de financements locaux, à des coproductions internationales et à leur mise en étroite collaboration avec des mentors confirmés du continent ;
  • Offrir aux équipes de réalisateurs et producteurs l’occasion de développer leurs projets, de se former aux techniques de présentation et d’entrer en contact avec de potentiels partenaires, afin de faciliter le financement de leurs projets.

L’appel concerne les porteurs de projets cinématographiques d’Afrique de l’Ouest.

Critères d’éligibilité :

  • Etre un tandem réalisateur-producteur ;
  • Le réalisateur doit être originaire d’un des 15 pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte-d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée (Conakry), la Guinée Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra-Leone ou le Togo ;
  • Le réalisateur doit avoir déjà réalisé au moins un court-métrage ou un long-métrage.
  • Le producteur doit être originaire d’un des 54 pays du continent africain ;
  • Le projet cinématographique doit être un long-métrage de plus de 60 minutes ;
  • Le projet cinématographique doit être une fiction, un documentaire ou un film d’animation.

Dix projets, et donc 20 tandems réalisateurs-producteurs, seront sélectionnés pour une résidence d’une semaine à Ouagadougou. Ils bénéficieront de :

  • Un mentorat avant, pendant et après le Lab ;
  • La participation à différents prix : le prix OUAGA FILM LAB qui décernera bourse pour un producteur ; le prix UNICEF qui décernera une bourse de développement ; le prix SUD ECRITURE qui proposera la participation à une de ses résidences d’écriture en Tunisie ; le prix FIDADOC  proposera la participation à un atelier de développement de projet documentaire au Festival international de Film documentaire d’Agadir (Maroc) ; et le prix “CINEMA DU MONDE / INSTITUT FRANCAIS” qui décernera une bourse pour participer à une résidence internationale d’écriture ;
  • La prise en charge par Ouaga Film Lab des frais de voyage A/R de la ville de résidence à Ouagadougou et les frais de séjour (hébergement, déjeuner et dîner ainsi que les déplacements urbains).

Dak’Art

La 13ème édition de Dak’Art, biennale d’art contemporain de Dakar (Sénégal), se tiendra du 3 mai au 2 juin 2018. Énervement artistique international consacré aux arts visuels, il réunira des artistes africains et de la diaspora ainsi que des professionnels de l’art de tous les continents. Cette année, le thème est « L’Heure rouge ». Expression empruntée à Aimé Césaire dans sa pièce Et les chiens se taisent, l’Heure rouge d’émancipation, de liberté et de responsabilité. L’appel à artistes visuels est ouvert jusqu’au 31 juillet 2017. Retrouvez tous le règlement de l’appel et le formulaire de candidature en ligne.

Les objectifs de Dak’Art sont de :

  • Soutenir et favoriser la créativité, la promotion et la diffusion des arts visuels ;
  • Promouvoir les artistes plasticiens africains sur la scène internationale ;
  • Favoriser le renforcement de la présence de l’art africain contemporain sur le marché international de l’art ;
  • Contribuer au développement de la critique d’art et des publications sur l’art et les artistes africains.

Cet appel s’adresse aux artistes visuels africains du continent et de la diaspora.

Critères d’éligibilité :

  • Etre un artiste africain du continent ou de la diaspora ;
  • Présenté cinq œuvres datant au plus de janvier 2016 et n’ayant jamais été présentées à une exposition internationale auparavant.

Les candidatures sélectionnées pourront participer à l’Exposition internationale et aux différents prix remis lors de la biennale, à savoir entre autres :

  • Le Grand Prix Léopold Sédar Senghor, attribué au lauréat de l’Exposition internationale ;
  • Le Prix Révélation, attribué à l’un des participants à l’exposition internationale ;
  • Le Prix du Jeune Talent
  • Le Prix de l’Organisation internationale de la Francophonie ;
  • Le Prix CEDEAO ;
  • Le Prix de l’UEMOA ;
  • Le Prix du Off de la Biennale 2018.

Sauti Za Busara

La 15ème édition du festival de musique Sauti za Busara aura lieu à Stone Town (Zanzibar) du 8 au 11 février 2018. Avec plus de 40 spectacles sur 4 jours, le festival entend faire entendre la voix des musiques, d’Afrique, du monde arabe, de l’Océan indien et de leurs diasporas. Plus qu’un simple festival, il contribue au développement du secteur musical de l’Afrique de l’Est. L’appel à musiciens est ouvert jusqu’au 31 juillet 2017. Retrouvez plus de détails et le formulaire de candidature en ligne.

Les objectif du Sauti za Busara sont de :

  • Contribuer à la croissance et à la professionnalisation du secteur créatif dans la région ;
  • Offrir des opportunités d’apprentissage, d’échange et d’emploi ;
  • Développer l’image de Zanzibar à l’échelle mondiale comme celle destination de pointe en matière de tourisme culturel ;
  • Accroître la visibilité et l’accessibilité pour la musique et la culture locales ;
  • Mener des activités de sensibilisation pour découvrir de nouveaux talents et les aider à atteindre de nouveaux marchés ;
  • Promouvoir la musique africaine sur Internet et les autres médias ;
  • Favoriser la professionnalisation de l’industrie musicale régionale grâce à des possibilités accrues de formation et de renforcement des capacités ;
  • Renforcer les partenariats avec les organisations en Afrique de l’Est, au Nord et au Sud ;
  • Partager l’information pour favoriser un échange de compétences.

L’appel s’adresse aux artistes musiciens live dont la musique est en lien avec l’Afrique.

Les candidatures sélectionnées bénéficieront de :

  • Une participation aux show case ;
  • Un remboursement des frais liés à la performance.

Mise en ligne le 15 mai 2017