Culture et Développement » Accueil » Le Burkina Faso présent aux Journées Européennes du Développement

Le Burkina Faso présent aux Journées Européennes du Développement

Les 5 et 6 juin derniers se sont déroulées à Bruxelles les Journées Européennes du Développement, regroupant une multitude d’acteurs politiques et culturels du développement international.  Le Ministre de la culture au Burkina Faso, Abdoul Karim Sango a pu présenter le projet Ethical Fashion lors de ces deux journées bruxelloises.

La délégation Burkinabé aux Journées Européennes du Développement

Présentation de l’initiative Ethical Fashion

Lors de ce rendez-vous annuel, le Directeur Général de la Coopération Internationale et du Développement à la Commission Européenne, Stefano Manservisi, ainsi que le Ministre Abdoul Karim Sango, ont pu présenté brièvement le succès du projet Ethical Fashion, soutenu par l’Union européenne.

L’initiative Ethical Fashion consiste en la mise en réseau de communautés d’artisans marginalisées ainsi que de designers des pays en développement avec des grandes marques internationales de la mode. En produisant pour ces marques, les artisans et micro-entrepreneurs peuvent améliorer leur condition de vie à travers un travail éthique, qui met en valeur leur identité et leur patrimoine.

Depuis son lancement au Kenya en 2009, l’initiative a pu voir le jour dans d’autres pays dont le Burkina Faso.  L’initiative a permis de créer de nombreux emplois au Burkina Faso,un pays comportant une tradition textile importante, le faso danfani. Stefano Manservisi affirme que la valeur ajoutée de ce projet réside dans la “préservation des cultures et la reproduction des identités” et qu’il permet de générer “de la cohésion sociale et de la durabilité pour les communautés en leur donnant plus de pouvoir et un rôle de leader dans la transformation économique et sociale du Burkina.”

“Le patrimoine culturel et la créativité féminine”

La délégation burkinabè a pu participer à l’événement spécial organisé par Culture et Développement, intitulé “le patrimoine culturel et la créativité féminine”. Des intervenants de haut niveau ont mené le débat pendant plus d’une heure sur les problématiques de genre dans le domaine culturel. Le Ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango a pu intervenir sur cette problématique aux côtés de son homologue cubain, Abel Prieto ainsi que du Directeur Général de la Coopération Internationale et du Développement à la Commission Européenne, Stefano Manservisi, de l’assistant Directeur Général  du département Afrique à l’UNESCO, Edouard Matoko, de l’artiste belge-congolaise Marie Daulne, alias Zap Mama et d’une membre de l’organisation internationale ICOMOS, Teresa Patricio.

C’est ainsi que le ministre burkinabé a déclaré que les femmes devaient être “au coeur de la question culturelle” et que “plus que les mots, les actes sont importants”. Le ministre a également souligné la principale difficulté des femmes à avoir accès aux ressources économiques et a insisté sur leur rôle majeur dans la transmission des valeurs culturelles. Enfin, Mr Abdoul  Karim Sango a pu évoquer l’implication du gouvernement burkinabé dans le développement culturel, notamment en faisant référence au festival international de cinéma FESPACO de Ouagadougou.

 

Date de dernière mise à jour : le 22 juin 2018

Mise en ligne le 14 juin 2018