Les politiques de soutien aux industries culturelles : contribuer à une maîtrise de la mondialisation par la diversité culturelle

Dates : les 4 et 5 décembre 2008

Lieu : Siem Reap (Cambodge)

Organisé par : l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

Intervenants :

  • Francisco d’Almeida – Délégué général de Culture et développement
  • Patrice Burel –  Représentant de la francophonie pour les pays d’Asie du Sud-Est et du Pacifique
  • Stany Khol – Expert franco-laotien, co-rédacteur de la Convention 2005 sur la diversité culturelle, Unesco
  • Nguyen Hong Son – Vice président du Comité international, Ministère de la Culture
  • Mao Thao – Sous-secrétaire d’État au commerce, Cambodge
  • Pham Quang Thao – Directeur de l’Institut de formation supérieur du commerce
  • Frédéric Bouilleux – Directeur de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique, OIF
  • Ibrahima Wade – Directeur de la stratégie de croissance accélérée du Sénégal, Ministère des Finances

Présentation :

Considérant que les industries culturelles constituent un des enjeux majeurs de la mondialisation et de la diversité culturelle, les politiques publiques visant à les soutenir constituent une condition fondamentale de la diversité culturelle et un moyen de mettre en valeur l’identité des pays d’Asie-Pacifique, membres de la Francophonie, tout en contribuant à leur développement économique grâce à leurs atouts culturels exceptionnels.

L’objectif premier de ce séminaire a été d’étudier les potentialités ouvertes par la Convention internationale sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, les caractéristiques et les spécificités des industries culturelles ainsi que leur contribution à l’identité culturelle, au développement économique et à la cohésion sociale, l’état des filières culturelles de ces pays et leur environnement législatif, technique et économique.
Il a, d’autre part, permis de définir les types de politiques publiques ainsi que les mesures de soutien susceptibles de renforcer les entreprises culturelles et leur capacité à produire, à diffuser et à contribuer à l’économie nationale. Ce séminaire a aussi été utile pour identifier les filières des industries culturelles à soutenir en priorité ainsi que leurs principaux besoins. Enfin, le dernier objectif a été d’élaborer conjointement des recommandations destinées aux États francophones représentés et aux organismes internationaux de coopération, telle que la Francophonie, de convenir d’un mécanisme de suivi des conclusions du séminaire et de la coopération, à mettre en place pour leur donner une suite concrète.

Pour en savoir plus :
Actes du colloque
Site Internet de l’OIF